Pour me contacter :
Courriel : contact@frederic-blanc.net
Téléphone : 06 66 10 59 12
A très bientôt :)
logo

Questions fréquentes

Les gens qui contactent un photographe professionnel pour une prestation s’interrogent sur beaucoup de points.
J’ai donc décidé de répondre à vos questions les plus fréquentes sur cette page.

 

Êtes-vous photographe professionnel, quel est votre cursus ?

Tout d’abord, oui, je suis un photographe professionnel. J’ai un numéro SIRET, je déclare mes prestations et j’ai souscrit une assurance RC Pro (responsabilité civile professionnelle).
La photographie, c’est une histoire de famille, de grand-père en père et en petit-fils (moi, donc). J’ai commencé ma pratique à l’âge de 7 ans, de la prise de vues au tirage sous agrandisseur. C’est dans cet environnement fleurant bon l’hydroquinone et le bisulfite de sodium que j’ai acquis au fil des ans toutes les connaissances techniques, humaines et éthiques qui font de moi le photographe que je suis.
J’ai su m’adapter au passage au numérique et je pratique toujours l’argentique. :)

 

Faites-vous plusieurs prestations en même temps ?

Évidemment non. J’espace mes prestations de manière à travailler dans des conditions qui me permettent de vous rendre des photographies de qualité professionnelle.

 

Pourquoi faut-il vous créditer/citer quand nous publions vos photos ?

Tout simplement, car c’est inscrit dans la loi, plus précisément dans l’article 121-1 du Code la propriété intellectuelle. Au-delà de cet aspect légal, cela permet aux curieux, aux médias et autres utilisateurs de photos de retrouver facilement l’auteur d’une photo.
Pour me créditer, une simple mention du type “Photos : studio Frédéric Blanc” suffit.

 

Vos photos seront-elles libres de droits ?

Non, car la photo “libre de droits” n’existe pas. C’est même illégal et cela pourrait se retourner contre le commanditaire qui a commandé une cession “tous droits cédés”. L’article L. 123-1 du code de la propriété intellectuelle précise : « L’auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d’exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants droit pendant l’année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent ».
Pour un usage personnel
, la diffusion sur internet, sur un blog ainsi que les tirages papier souvenirs sont tolérés. :) Pour tous les autres usages, une cession de droit précisant le mode, la durée et le lieu de diffusion sera établie.

 

Est-ce bien vous qui serez là le jour de la prestation ?

Absolument, du premier contact à la livraison des photographies, je serai l’unique personne à travailler sur votre projet.

 

Et si vous ne pouvez pas venir le jour J ?

La vie est imprévisible. Si jamais je ne pouvais être là le jour de la prestation (accident, maladie…), je ferais en sorte de trouver un confrère ou une consœur pour me remplacer, en qui j’aurai toute confiance dans les qualités techniques et artistiques.

 

Comment justifiez-vous vos tarifs ?

Faire appel à un photographe professionnel, c’est l’assurance d’avoir des images de qualité qui dureront dans le temps. Mais c’est aussi avoir l’impression de payer cher “pour quelques déclenchements sur un appareil photo”.
Prenons l’exemple du mariage, disons une journée moyenne de 10 heures qui sera facturée 1 400 € :
Avant même le jour J, j’aurai déjà travaillé environ 10 heures. Premier rendez-vous, repérage des lieux de cérémonie et de la soirée, échanges au téléphone et par e-mail, entretien avec les témoins, deuxième rendez-vous à 7 jours du mariage. À cela s’ajoutent le jour J (10 heures) puis enfin la sauvegarde des images, le tri, le développement numérique de chaque photo, la retouche de chaque photo, la préparation et la mise en ligne de la galerie (50 heures environ).
Nous sommes à 1 400 € pour 70 heures. De cela, nous déduisons les taxes, frais professionnels, l’amortissement du matériel, le prix des logiciels, les services web… Le tout représente en moyenne 50 %. Il reste donc 700 € au photographe soit 10 € de l’heure.
Plus généralement, quand vous payez une heure de prise de vue, il y a environ 3 heures de travail autour.

 

Peut-on payer en plusieurs fois ?

Tout à fait, à partir de 200 €, en 2, 3, ou 4 fois par chèque, le dernier chèque devant être encaissé au plus tard à la livraison des photographies.
 

Quelles sont les garanties que vous apportez ?

Je ne travaille qu’avec du matériel de qualité (boîtiers, optiques…) que j’ai en double exemplaire, mon écran et mes boîtiers sont calibrés (sonde et charte) afin de garantir une régularité dans le rendu et la justesse des couleurs. J’ai souscrit une assurance RC Pro (responsabilité civile professionnelle) couvrant les dommages matériels et humains à hauteur de 1 000 000 d’euros. Je peux vous fournir un mémoire technique détaillé sur demande.

 

Faites-vous de la vidéo ?

Vidéaste est un métier à part entière, je me concentre exclusivement sur la photographie. Cependant, je peux vous conseiller deux excellents vidéastes ainsi qu’un motion designer.
 

 

Faites-vous encore des prestations en argentique ?

OUI :) ! Ce sont des prestations assez exclusives, je travaille à la chambre technique (9×12) ainsi qu’au moyen format (6×6) en noir et blanc. J’effectue moi-même les tirages sur papier baryté dans mon laboratoire.

 

Pour toutes les autres questions, contactez-moi via le formulaire, je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

“Pour être un savant ou un artiste, il ne suffit pas d’avoir le sens du beau ou du vrai, le génie de l’invention ;
il faut avoir étudié patiemment les procédés, s’être fait une méthode, il faut en un mot savoir son métier.”

Victor Cherbuliez

Studio Frédéric Blanc Photographe professionnel Marseille

Le Canon 1ds MKIII, mon boîtier de prédilection pour les prestations numériques

Retour en haut